Les conseils LinkedOut : les dispositifs d’aide à l’embauche

Pour lutter contre le chômage et pour favoriser le recrutement, il existe de nombreux dispositifs d’aides à l’embauche. Pourtant, ces aides sont rarement utilisées (ni même connues) par les entreprises ! 

Nous avons voulu y remédier en listant pour vous les dispositifs susceptibles de s’appliquer aux candidats et candidates LinkedOut. 

Pour chaque dispositif, vous trouverez une courte explication ainsi qu’un lien cliquable afin d’en savoir davantage. Dans tous les cas, n’hésitez pas à solliciter votre référent LinkedOut pour vous accompagner dans vos démarches. 

Les demandeurs d’emploi

Les candidats et candidates LinkedOut sont presque toujours inscrits à Pôle Emploi ou bien à la Mission Locale en tant que demandeurs d’emploi. Des aides et dispositifs existent pour les recruteurs qui souhaiteraient embaucher des demandeurs d’emploi, profitez-en !

La Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel (PMSMP)

Une période de mise en situation en milieu professionnel, aussi appelée période d’immersion, peut être effectuée avant de signer un CDD, un CDI ou une alternance. Elle permet à un salarié de passer quelques semaines en entreprise (jusqu’à 4 semaines), dans le but d’y découvrir un métier ou valider un projet professionnel. Elle permet également au recruteur de valider les compétences du salarié en le mettant en situation.

Côte candidats, ceux qui peuvent en bénéficier sont :

  • Les demandeurs d’emploi
  • Des personnes en activité engagées dans une démarche d’insertion ou de réorientation professionnelle 
Pour mettre en place une période d’immersion (PMSMP) : cliquez ici puis sollicitez votre référent LinkedOut.

L’action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR)

L’action de formation préalable au recrutement est une aide à destination des employeurs pour le financement d’une formation avant l’embauche d’un demandeur d’emploi. Son objectif est de former le candidat pour combler l’écart entre les compétences détenues et celles que requiert le poste à intégrer. 

La proposition d’emploi doit se présenter sous la forme d’un contrat à durée déterminée allant de 6 mois à 12 mois. Tous les secteurs professionnels, publics ou privés, peuvent être concernés par la mise en place d’une AFPR.

Les employeurs peuvent bénéficier d’une aide de 5 euros net par heure de formation interne dans la limite de 2 000€ ; ou d’une aide maximale de 8€ net par heure de formation externe soit 3 200€ (limite de 499 heures).

Bon à savoir : on mixe souvent l’AFPR avec une PMSMP (voir explications ci-dessus).

Pour mettre en place l’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) : cliquez ici puis sollicitez votre référent LinkedOut.

Le contrat unique d’insertion (CUI)

Le contrat unique d’insertion associe une formation et/ou accompagnement professionnel pour son bénéficiaire et une aide financière pour l’employeur. 

L’aide mensuelle versée est fixée au niveau régional, dans la limite de 47 % du SMIC horaire brut. Cette aide est modulable en fonction de la situation du bénéficiaire, de l’employeur et des spécificités du marché de l’emploi.

  • Le conseiller Pôle emploi ou en mission locale est en mesure d’apporter des précisions sur le montant et la durée de l’aide.

Il existe deux types de dispositifs selon le recruteur :

  1. Secteur public ou associatif (secteur non marchand) : le contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE)
  2. Les entreprises du secteur marchand : le contrat initiative emploi (CUI-CIE)

Tout employeur intéressé par un recrutement dans le cadre d’un CUI doit se rapprocher, selon le profil de la personne qu’il souhaite recruter :

  • de l’agence Pôle emploi,
  • de la mission locale (recrutement d’un jeune),
  • du Cap emploi (recrutement d’un travailleur handicapé)
  • ou du conseil départemental (ex. « conseil général ») (recrutement d’un bénéficiaire du RSA).
Pour mettre en place le Contrat unique d’insertion : cliquez ici 

Salariés résidants dans un quartier prioritaire de la ville (QPV)

Les emplois francs 

L’aide à l’embauche « Emplois francs » est attribuée à toute entreprise – quelle que soit sa localisation – qui recrute, en CDI ou en CDD de 6 mois minimum, un demandeur d’emploi ou un jeune suivi par une mission locale non inscrit en tant que demandeur d’emploi, résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV).

  • Pour un contrat en CDI à temps plein, le montant de l’aide est de 5000 euros par an pendant 3 ans.
  • Pour un contrat en CDD et/ou un contrat à temps partiel, le montant de l’aide est proratisé en fonction de la durée du contrat et/ou du temps de travail.

La personne que vous voulez recruter doit résider, au moment de la signature du contrat, dans l’un des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) du territoire national.

Pour bénéficier de cette aide “Emplois Francs” : cliquez ici

Les jeunes

Contrat d’alternance et de professionnalisation

Cette aide va exceptionnellement se poursuivre jusqu’au 31 décembre 2022 ! Dans le cadre du plan de relance de l’apprentissage annoncé en juin 2020, une aide exceptionnelle à l’embauche d’alternants a été mise en place :

  • Jusqu’en décembre 2022, cette aide financière s’élève à 5 000 € par an pour les mineurs et à 8 000 € par an pour les majeurs
  • Elle est versée au titre de la première année d’exécution du contrat, via des versements mensualisés

Ceux qui peuvent en bénéficier sont :

  • Tous les niveaux de diplômes visés jusqu’au master (inclus)
  • Toutes les entreprises
Pour bénéficier de  l’aide pour les contrats en alternance et les contrats de professionnalisation : cliquez ici

Autres dispositifs d’aides à l’embauche pour les jeunes : 

  • Le Contrat Unique d’Insertion (CUI)voir plus haut
  • Les emplois francs – voir plus haut

Les travailleurs handicapés

L’aide à l’emploi des travailleurs handicapés (AETH)

Tout employeur peut bénéficier d’aides financières en cas d’embauche d’un salarié handicapé : l’aide à l’emploi des travailleurs handicapés (AETH). 

Les aides ne sont pas automatiques. L’employeur doit faire une demande auprès de l’Agefiph. Cette reconnaissance de l’AGEFIPH donne droit, pour une durée renouvelable de 3 ans, soit au versement de l’aide à l’emploi (AETH) au taux normal ou majoré en fonction de la lourdeur du handicap, soit à une minoration de la contribution due par l’établissement assujetti à l’obligation d’emploi des personnes handicapées.

Pour bénéficier de cette aide à l’emploi des travailleurs handicapés : cliquer ici

Autres dispositifs d’aides à l’embauche pour les travailleurs handicapés

  • Le Contrat Unique d’Insertion (CUI)voir plus haut

N’hésitez pas à solliciter votre référent LinkedOut pour lui poser toutes vos questions : 

Paris et Lyon

Iris : iris@entourage.social

Lille

Nabil : nabil@entourage.social

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *